Portail Santé-Environnement
http://www.sante-environnement/Les-particules-fines-ce-que-l-Organisation-mondiale-de-la-sante-recommande
Notre environnement - Air extérieur - Comprendre
Les particules fines : ce que l’Organisation mondiale de la santé recommande.
par Véronique Paternostre - 21 janvier 2008

Ll’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié en 2005 de nouvelles directives sur la qualité de l’air, concernant en particulier quatre polluants : les particules fines, l’ozone (O3), le dioxyde d’azote (NO2) et le dioxyde de soufre (SO2).

Pour les particules fines, deux classifications existent suivant le diamètre moyen des particules : les PM10 qui sont des particules de diamètre inférieur à 10 micromètres, et les PM2,5 dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres.

PM-10

Concernant les PM10, l’OMS a préconisé pour elles un seuil moyen annuel de 20 μg/m3 (et 50 µg/m3 en moyenne sur 24 heures).
« En réduisant la pollution par les matières particulaires de 70 à 20 μg/m3 comme le prescrivent les nouvelles directives, nous estimons être en mesure de réduire le nombre de décès de près de 15% », a déclaré Maria Neira, directrice à l’OMS du département santé publique et environnement.

PM-2,5

Concernant les PM2,5, l’OMS recommande de ne pas dépasser 10 µg/m3 en moyenne annuelle (et 25 µg/m3 sur 24 heures).

De nombreux pays ne disposent pas de règlementation concernant la pollution de l’air et d’autres appliquent des normes qui ne sont pas suffisantes pour protéger la santé de la population.

Pourtant, ces particules microscopiques, en particulier si elles sont générées par une activité industrielle ou la circulation routière, représentent des risques accrus pour la santé en raison de leur capacité à s’introduire par la bouche et le nez, pénétrant profondément dans les poumons et la circulation sanguine, où elles peuvent provoquer des maladies respiratoires et/ou pulmonaires potentiellement mortelles.

Pour en savoir plus : site de l’OMS (la note de 12 pages est consultable en différentes langues, dont le français sous format pdf).

Dans l’Union européenne, la directive Cafe (Cleaner air for Europe) prévoit d’ailleurs de conserver, pour les PM-10, la norme actuelle de 40 μg /m3 en moyenne sur une année et pour le PM2,5 un seuil moyen annuel de 25 μg /m3 !