Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Pesticides - Comprendre
La moitié des communes bruxelloises utilisent des pesticides interdits
- 23 août 2012

Malgré une ordonnance qui l’interdit, la moitié des communes bruxelloises continuent à utiliser des pesticides, nocifs pour la santé et l’environnement. En cause : une mauvaise législation et un non-accompagnement de la part de la Région.

À Berchem-Sainte-Agathe, par exemple, la commune a décidé d’agir. Les jardiniers ne peuvent plus utiliser ces produits toxiques. Une intention qui est bonne mais qui reste néanmoins difficile à réaliser au quotidien. Des alternatives aux pesticides sont en cours de test. Mais en attendant, les stocks restants sont utilisés, à contrecœur. Philippe Van Damme est l’éco-conseiller de la commune. Il explique : ’’On utilise encore quelques pesticides alors qu’on aimerait bien les arrêter. Le problème est qu’on n’a pas de solution claire. Il faut reconnaitre que les pesticides sont terriblement efficaces et il faut trouver des alternatives qui soient tout aussi efficaces et ça, ce n’est pas toujours évident. Par le passé, on a déjà essayé des systèmes thermiques mais ça n’avait pas du tout fonctionné.’’

Si plus de la moitié des communes bruxelloises a toujours recours aux produits chimiques, c’est aussi à cause d’une réglementation trop floue. L’ordonnance de 2004 interdit aux communes d’utiliser des pesticides, mais son application pose problème. Des dérogations sont notamment possibles. Donatienne Waele, du ministère de l’Environnement, souligne : ’’Les principes de l’ordonnance de 2004 sont très bons. Son dispositif de mise en œuvre par contre n’était pas assez complet. L’ordonnance reste d’application malgré tout. Il est vrai que le cadre législatif n’est pas extrêmement précis, notamment aux mesures d’accompagnement. On en a eu conscience assez rapidement et notre souhait, à présent, est d’améliorer ce volet de la politique.’’

La ministre bruxelloise de l’Environnement, Evelyne Huytebroeck, planche sur une nouvelle ordonnance. En attendant, le texte est toujours en discussion, car il faut trouver de bonnes alternatives. Philippe Van Damme ajoute : ’’Pour l’instant, nous sommes en train de tester un système à la vapeur d’eau et on fait des essais sur la voie publique. C’est un appareil avec des roulettes qui est autonome. Il y a de l’eau qui est chauffée dans l’appareil et on l’envoie de manière localisée. L’eau, en soi, est déposée chaude sur la plante. Souvent, on dit qu’il faut donner un coup de chaleur à la plante, sans la bruler totalement. On a commence aussi à essayer d’autres procédés, comme par exemple le savon de Marseille pour les pucerons.’’

Bruxelles Environnement affirme ne plus utiliser de pesticides

Au niveau régional, Bruxelles Environnement affirme ne plus en utiliser depuis de nombreuses années. Serge Kempeneers est le directeur de la division Espaces Verts. Selon lui, tout doit être pensé au préalable. ’’Nous n’utilisons plus de pesticides. On travaille avec des systèmes de brûlage ou de brossage. Dès le départ, il était bien clair que dans les aménagements et dans la gestion, il était voulu de limiter l’utilisation de produits chimiques. Ca résulte d’une approche de changer les aménagements, faire en sorte que l’on ait, à certains endroits, des revêtements de sol qui puissent être envahis par de la végétation, donner sa place à la nature sauvage et donc aux mauvaises herbes. C’est vrai que quand on gère des grands parcs, c’est plus simple d’appliquer ce type de gestion que quand on gère un cimetière. Mais je crois que pour développer Bruxelles ville durable et ville verte, on doit vraiment revoir sa façon de vivre et d’accepter la nature en ville.’’

La nouvelle ordonnance devrait être soumise au Parlement bruxellois, à l’automne prochain.

Voir aussi :
Glyphosate : La Wallonie interdit l’herbicide controversé !
par Lionel Delvaux - 8 juin 2017
L’interdiction d’utilisation du glyphosate par les particuliers entre en vigueur ce 1er juin en Wallonie ! Elle découle de l’arrêté adopté ce 30 mars (...)
Inter-Environnement Wallonie et Nature & Progrès saluent l’interdiction des herbicides pour les particuliers annoncée par le Ministre Borsus
par Valérie Xhonneux - 28 avril 2017
Ce 27 avril, le Ministre Borsus a annoncé son intention d’interdire la mise sur le marché des herbicides pour les usages par les particuliers, en ce (...)
Consultation publique sur le plan national « Pesticides » : les ONG aident le citoyen à aller à l’essentiel !
par Alain Geerts - 23 mars 2017
Glyphosate, pesticides perturbateurs endocriniens, dépendance aux pesticides, … autant de sujets très présents dans l’actualité qui préoccupent les (...)
L’avis de l’ECHA sur le glyphosate accueilli avec inquiétude par les ONG environnementales
par Fil d’infos et actualité - 16 mars 2017
Bruxelles, le 15 mars 2017 - Pour IEW et l’association européenne Alliance pour la santé et l’environnement (HEAL), la décision de l’Agence européenne (...)
Pesticides : les abeilles, victimes de contraception forcée
par Fil d’infos et actualité - 29 juillet 2016
Les néonicotinoïdes pourraient causer l’infertilité des abeilles mâles. Un dommage collatéral de cet insecticide qui est controversé, selon les (...)
Vente de pesticides et protection des particuliers : les jardineries se prennent un zéro pointé !
par Valérie Xhonneux - 14 juillet 2016
Des bénévoles d’Inter-Environnement Wallonie, Velt et Natagora se sont rendus dans près de 60 jardineries pour évaluer le respect de la législation (...)
Glyphosate : l’Europe s’enlise, la Wallonie avance !
par Alain Geerts - 7 juin 2016
Ce lundi 06 juin, l’Europe vient, pour la troisième fois, d’échouer à obtenir une majorité qualifiée pour autoriser la prolongation de commercialisation (...)
Pesticides agricoles et santé des riverains
par Lionel Delvaux - 25 mai 2016
L’imaginaire relatif au caractère idyllique de la vie dans nos campagnes s’est, ces dernières années, terni du fait de la prise en compte d’un nouveau (...)
Glyphosate : le vote du Parlement Européen inspirera-t-il la Commission ?
par Valérie Xhonneux - 23 avril 2016
Ce 13 avril, les députés européens votaient une résolution relative au glyphosate. D’abord votée en Commission Environnement, sous le copilotage de (...)
Déception : la Belgique soutient le renouvellement de l’autorisation du glyphosate, classé cancérigène probable pour l’homme
par Valérie Xhonneuxpar Alain Geerts - 5 mars 2016
Malgré un courrier circonstancié envoyé hier par une large coalition d’associations aux ministres belges concernés par le renouvellement au niveau (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP