Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Vie active - Alimentation - Comprendre
L’industrie automobile allemande se moque de la santé des citoyens européens !
par Valérie Xhonneux - 16 septembre 2011

Cela n’est un secret pour personne : quand des normes de produits sont discutées, les lobbys industriels se mobilisent pour veiller à ce que ses intérêts ne soient pas lésés. Et, disposant d’importants moyens, ils mettent à mal la participation « sur pied d’égalité » des différents stakeholders. Sur ce terrain, les lobbyistes allemands du secteur de l’automobile sont particulièrement actifs et, dépassent régulièrement les limites de l’acceptable. Un exemple de plus avec les normes de bruit des véhicules en discussion actuellement.

Bien que les premières normes de bruit aient été établies dans les années 70’, aucune amélioration notable n’a été observée sur le terrain et près de la moitié des citoyens européens est toujours exposée à des niveaux de bruit issus de transports potentiellement dommageables pour leur santé. Une proposition de la Commission européenne de normes d’émissions de bruit pour les voitures, camions et bus est attendue ce mois-ci et devrait permettre de réduire de 11 millions le nombres d’européen(ne)s fortement perturbés par le bruit et de 5 millions le nombre de personnes dont le sommeil est fortement dérangé, ceci en agissant sur les véhicules les plus bruyants.

C’est le groupe de travail « Bruit » de l’UNECE (United Nation Economic Commission for Europe), basé à Genève, qui est en charge de la définition de ce type de normes. Il doit se réunir la semaine prochaine. En vue de cette réunion, l’Allemagne a préparé une série de propositions - à l’origine desquelles il est aisé d’identifier les lobbys des constructeurs allemands de voiture et de camions - qui entraineraient un affaiblissement des normes et un report dans le temps de leur entrée en vigueur.

Concrètement, et sur base de ces propositions donc, les voitures de sport Porsche pourraient être quatre fois plus bruyantes qu’une voiture ordinaire tandis que les versions « musclées » des BMW série 3, des Audi A4 ou des Mini Cooper pourraient l’être presque deux fois plus. La réduction du bruit des camions ne deviendrait effective quant à elle qu’à partir de l’année … 2028 et consisterait en une réduction de 1dB par rapport aux normes actuelles, définies en 1992 !

Il n’y a donc pas le moindre doute : les propositions issues des ministères allemands du transport et de l’environnement ne font pas dans la dentelle ! Et le moins que l’on puisse dire est qu’elles sont indécentes, au vu des impacts graves et avérés du bruit sur la santé !

Ce n’est pas la première fois que l’organisme de régulation du bruit des Nations Unies est mis sous pression par l’industrie automobile allemande. En 2009, la Fédération européenne Transporty and Environment (T&E) découvrait qu’une proposition antérieure de l’IUNECE sur le bruit des véhicules avait été écrite par un ingénieur de chez Porsche, au nom du lobby international des constructeurs de voitures OICA.

La présente initiative suit l’adoption, par le Gouvernement allemand en juin de cette année, d’un système de labellisation de l’efficacité énergétique des véhicules construit de telle manière que les gros 4X4 tel le Porsche Cayenne ou l’Audi Q7 y obtiennent le même score que certaines voitures parmi les moins consommatrices en Europe.

La Fédération Inter-Environnement Wallonie demande que, face à ces manœuvres indécentes, l’Europe garde le cap et adopte ses propres normes d’émission de bruit pour les voitures et les camions en publiant, comme prévu, une proposition législative fin de ce mois. Elle doit maintenir ses ambitions de réduire les limites de bruit des voitures d’au moins 4 dB à l’horizon 2016, et celles des camions de 3 dB. Elle devrait aussi définir la prochaine étape dès à présent : réduire le bruit des voitures de 3 dB supplémentaires et celui des camions de 4 dB supplémentaires à l’horizon 2020.

Voir aussi :
Journée d’étude // Surplus agricoles et aide alimentaire : pistes pour renforcer les liens entre acteurs
par Anne Thibaut - 8 juin 2017
En Belgique, un nombre croissant de personnes ont recours à l’aide alimentaire pour survivre. Le nombre de colis alimentaires distribués ne cesse (...)
Nouveau kit pour animer des activités sur l’alimentation durable
par Anne Thibaut - 8 juin 2017
Notre système alimentaire nous confronte aujourd’hui à de nombreuses problématiques. Il exerce des pressions importantes et souvent destructrices sur (...)
Adieu veau, vache, cochon, couvée ?
par Alain Geerts - 9 mars 2017
Comme l’évoque Florence Burgat dans son essai L’humanité carnivore, « l’industrialisation de la viande, d’une part, et la montée en puissance d’un (...)
De nombreux défis menacent l’avenir de la sécurité alimentaire mondiale
par Fil d’infos et actualité - 1er mars 2017
L’objectif visant à éradiquer la faim d’ici à 2030 ne pourra être atteint sans de nouveaux efforts 22 février 2017, Rome - Les pressions sur les (...)
Etude sur les circuits courts : Pistes pour améliorer leur durabilité.
par Anne Thibaut - 10 octobre 2016
Oui, on peut le dire les circuits courts font l’unanimité. Le « consommons local, wallon, patriote, » est sur toutes les lèvres de nos dirigeants (...)
L’Anses passe au crible l’alimentation des enfants de moins de trois ans
par Fil d’infos et actualité - 29 septembre 2016
L’Agence publie ce jour la première photographie des expositions alimentaires à un très grand nombre de substances des enfants de moins de trois ans. (...)
Tourisme durable : une offre alimentaire locale et de qualité dans les restaurants et les hébergements ?
- 25 septembre 2016
On apprenait ce printemps que le maire de la ville de Florence, Dario Nardella, avait décidé d’imposer 70% de produits locaux (toscans) dans les (...)
Lutter contre l’obésité exige de s’attaquer à l’industrie agro-alimentaire
par Alain Geerts - 23 mai 2016
Ce 23 mai est la journée européenne de lutte contre l’obésité. Localement, c’est à dire en Wallonie, elle touche 16% de la population. L’obésité et le (...)
L’Exposition universelle de Milan ébranlera-t-elle la domination du low-cost alimentaire ?
par Alain Geerts - 1er mai 2015
Ce premier mai s’ouvre, à Milan, l’Exposition universelle dont le thème est Nourrir la Planète, Energie pour la vie. La Belgique y gère un pavillon (...)
19 OGM autorisés : la Commission donne des gages à l’industrie
par Fil d’infos et actualité - 28 avril 2015
Le 24 avril 2015, la Commission européenne a autorisé l’importation de 19 plantes génétiquement modifiées (PGM). Cette décision a été prise suite à (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP