Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Vie active - Activités industrielles - Comprendre
Fukushima : Tepco rejette de l’eau radioactive dans le Pacifique
par Alain Geerts - 1er novembre 2011

L’exploitant de la centrale nucléaire japonaise Fukushima Daiichi, endommagée par le séisme et le tsunami du 11 mars, a commencé lundi à procéder à des rejets d’eau radioactive dans l’océan Pacifique, une mesure visant à accélérer les efforts destinés à mettre un terme à la crise nucléaire.

Source : AMESSI

Afin de libérer de l’espace pour permettre de stocker l’eau hautement radioactive qui entrave les efforts de stabilisation des réacteurs, Tokyo Electric Power (Tepco), exploitant de la centrale, avait annoncé lundi son intention de déverser en mer de l’eau moins toxique.

L’exploitant a prévu de rejeter en mer un total de 15 000 tonnes d’eau contenant des matières radioactives, y compris les eaux souterraines contaminées issues des environs des réacteurs n°5 et n°6.
Les concentrations en substances radioactives des eaux rejetées atteignent jusqu’à 500 fois la limite légale autorisée pour les rejets dans l’environnement, a rapporté l’agence de presse Kyodo.

Par ailleurs, Tepco a révélé avoir détecté que la concentration en iode 131 de l’eau du puits fissuré était 10 000 fois supérieure à la limite légale.
L’Agence japonaise de sûreté nucléaire et industrielle a donné le feu vert aux rejets en la considérant comme une mesure d’urgence, et a affirmé que ces rejets ne poseraient pas de « risque sanitaire majeur ».

« Nous n’avons pas d’autre choix que de rejeter de l’eau contenant des substances radioactives dans l’océan, c’est une mesure de sécurité », a déclaré le porte-parole du gouvernement Yukio Edano.

Il a expliqué que la priorité du gouvernement était d’empêcher l’eau très fortement radioactive de s’écouler vers la mer.

Le gouvernement a indiqué qu’il faudrait plusieurs mois pour stopper la fuite.
Les intervenants ont commencé à injecter du colorant dans les eaux présentes sur le site en amont afin de répérer d’éventuelles autres fuites et voir d’où elles proviennent le cas échéant.

Selon des experts, même si les matières radioactives se dilueront en mer, on ne sait pas à quel point l’environnement maritime sera affecté.

La présence de matières radioactives a été dépistée dans l’air, le sol, l’eau de mer et dans les produits de la région, tels que les légumes, champignons, produits laitiers et boeuf.

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Yukiya Amano a souligné la nécessité de réviser la situation de l’énergie nucléaire dans son discours d’ouverture de la 5e réunion d’examen de la Convention sur la sûreté nucléaire (CSN) tenue à Vienne.

« La situation à Fukushima Daiichi reste très grave. La priorité immédiate consiste à surmonter la crise et stabiliser les réacteurs, mais nous devons aussi entamer le processus de réflexion et d’évaluation » , a indiqué M. Amano.

Voir aussi :
La société civile peut-elle influencer le développement des technologies ?
par Alain Geerts - 4 mai 2015
Conférence-débat Vendredi 8 mai 2015 19h-21h - ULB - Campus Solbosch - Salle H.2215 Entrée libre & gratuite Les technologies développées (...)
Tchernobyl Forever
par Fil d’infos et actualité - 26 avril 2014
En ce 26 avril, date anniversaire de l’explosion du réacteur de Tchernobyl, laquelle causa la catastrophe sanitaire qui entre dans sa 29ème année, (...)
L’industrie s’organise pour affaiblir les politiques de protection contre les dangers des pesticides
par Fil d’infos et actualité - 5 février 2014
Un rapport exclusif vient d’être publié par PAN Europe. Il dénonce un réseau créé par l’industrie qui tente d’arrêter la nouvelle politique sur les (...)
Veolia, Areva et Auchan remportent le Prix Pinocchio 2013
par Fil d’infos et actualité - 20 novembre 2013
Les lauréats du Prix Pinocchio 2013, décerné à des entreprises dont les actions sont quelque peu en décalage avec leur communication, sont... Veolia, (...)
CONFERENCE : Pétrole, le côté obscur de l’or noir
par Gaelle Warnant - 8 novembre 2013
Ne manquez pas le premier volet du cycle de conférences « Impacts environnementaux et sociaux des énergies fossiles - Le coût de l’acharnement » (...)
Prix « Pinocchio » 2013 : votez en ligne !
par Alain Geerts - 18 octobre 2013
Découvrez les neuf entreprises françaises nominées au grand concours du greenwashing et votez dès maintenant. La remise des prix aura lieu le 19 (...)
Amiante : 18 ans de prison pour un industriel !
par Alain Geerts - 4 juin 2013
L’industriel suisse Stephan Schmidheiny vient d’être condamné en appel à une peine durcie à dix-huit ans de prison pour avoir provoqué la mort de près (...)
Impact du charbon sur le budget santé belge : 134 millions / an !!
par Gaelle Warnant - 7 mars 2013
Au niveau européen, les impacts sur la santé engendrés par les centrales alimentées au charbon sont estimés à 42.8 milliards d’euros chaque année. (...)
Lesieur, Bolera et Areva vainqueurs des Prix Pinocchio 2012
par Alain Geerts - 15 novembre 2012
Les Amis de la Terre en partenariat avec le Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID) et Peuples Solidaires ont décerné, (...)
Crime environnemental : sur la piste de l’huile de palme
- 23 avril 2012
L’huile de palme est massivement importée en Europe. Elle sert à la composition d’aliments comme aux agrocarburants. Avec le soutien de la région (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP