Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Vie active - Alimentation - Comprendre
Agriculture : G20, j’ai faim !
par Alain Geerts - 24 juin 2011

Alors que se sont réunis les ministres de l’agriculture des 20 pays les plus riches ces 22 et 23 juin à Paris, plusieurs organisations de solidarité internationale sont montée au créneau. Peuples Solidaires et ActionAid ont appellé les ministres « à prendre des mesures urgentes pour réduire la volatilité des prix de la nourriture », condition nécessaire pour éviter une crise alimentaire et de nouvelles émeutes de la faim.

Le nombre de personnes dans le monde en situation de malnutrition a dépassé un milliard en 2009, d’après l’ONU. Avec la hausse des prix alimentaires et du cours des matières premières, 44 millions de personnes sont tombées dans la pauvreté depuis 18 mois. Et si cela continue, 34 millions de plus devraient suivre, rappelle la Banque mondiale. Une telle situation ne s’améliorera pas sans volonté politique. Rappelons qu’un des objectifs du millénaire de l’ONU est de réduire de moitié entre 1990 et 2015 la proportion de la population qui souffre de la faim.

ActionAid et Peuples solidaires ont défini six propositions, six exigences pour mesurer d’ici la fin de la semaine le succès de ce G20 agricole, qui se réunit les 22 et 23 juin à Paris : verser la totalité des 22 milliards d’euros promis en 2009 à l’agriculture paysanne et familiale, couper les aides publiques aux agrocarburants, accepter la coordination des réserves alimentaires régionales, agir contre l’accaparement des terres par les entreprises au détriment des paysans locaux.

Les associations demandent également une régulation et un contrôle de la volatilité des prix, jusque-là tolérée par le G20. De manière plus générale est exigée la reconnaissance du droit à l’alimentation, par une forte intervention des États contre la mains mise des marches privés.

Cette liste d’exigences est qualifiée de « plan d’action ambitieux » par Bruno Lemaire, ministre de l’Agriculture. De leur côté, la FNSEA et 120 organisations paysannes ont également interpellé les gouvernements. Dans une déclaration finale, publiée le 17 juin dernier, ce « G120 » insiste notamment sur «  la nécessité de transparence et de connaissance des marchés et des stocks partout à travers le monde ». Les membres du G20 ont une semaine pour faire preuve d’ambition.

Les demandes de Peuples Solidaires et ActionAid :

Mettre l’accent sur le soutien à l’agriculture paysanne et familiale, en particulier les femmes, notamment en mettant en œuvre l’engagement pris en 2009 d’y consacrer 22 milliards de dollars, dont seulement un quart a été déboursé à ce jour.

Cesser d’utiliser de la nourriture pour produire du carburant, en éliminant les soutiens publics aux agrocarburants (objectifs de consommation et subventions à la production), comme recommandé dans le rapport demandé pour le G20 agricole par le G20 à la FAO, la Banque mondiale et 9 autres organisations internationales.

Approuver la proposition du Programme alimentaire mondial d’un système coordonné de réserves alimentaires régionales – et ne pas se borner à demander une « étude de faisabilité » pour déterminer si un projet pilote serait souhaitable.

Prendre des mesures afin d’empêcher les entreprises ayant leur siège dans les pays du G20 de s’accaparer des terres dans des pays tiers alors que les paysans pourraient les utiliser faire pousser leur nourriture.

Le G20 n’a pas vocation à résoudre la crise alimentaire mondiale, mais il doit réparer les dommages qu’il a lui-même provoqués. Il a accepté la volatilité des prix et en reconnaît maintenant les conséquences négatives. Les pays du G20 doivent donc mettre en place des règles afin de contrôler cette volatilité.

Reconnaître la nécessité des interventions de l’Etat pour garantir le droit à l’alimentation et mettre un terme au dysfonctionnement des marchés. Ces fonctions essentielles ne peuvent être laissées aux sautes d’humeur des marchés et aux mains du secteur privé.

Lire le communiqué ici

Lire le rapport Food for Thought qui présente les positions de Peuples Solidaires et ActionAid sur les différentes questions discutées par les ministres de l’Agriculture.

Auteur : PAR LUDO SIMBILLE

Source : Basta !

Crédit photographique : Association Afrique Humanitaire

Voir aussi :
Journée d’étude // Surplus agricoles et aide alimentaire : pistes pour renforcer les liens entre acteurs
par Anne Thibaut - 8 juin 2017
En Belgique, un nombre croissant de personnes ont recours à l’aide alimentaire pour survivre. Le nombre de colis alimentaires distribués ne cesse (...)
Nouveau kit pour animer des activités sur l’alimentation durable
par Anne Thibaut - 8 juin 2017
Notre système alimentaire nous confronte aujourd’hui à de nombreuses problématiques. Il exerce des pressions importantes et souvent destructrices sur (...)
Adieu veau, vache, cochon, couvée ?
par Alain Geerts - 9 mars 2017
Comme l’évoque Florence Burgat dans son essai L’humanité carnivore, « l’industrialisation de la viande, d’une part, et la montée en puissance d’un (...)
De nombreux défis menacent l’avenir de la sécurité alimentaire mondiale
par Fil d’infos et actualité - 1er mars 2017
L’objectif visant à éradiquer la faim d’ici à 2030 ne pourra être atteint sans de nouveaux efforts 22 février 2017, Rome - Les pressions sur les (...)
Etude sur les circuits courts : Pistes pour améliorer leur durabilité.
par Anne Thibaut - 10 octobre 2016
Oui, on peut le dire les circuits courts font l’unanimité. Le « consommons local, wallon, patriote, » est sur toutes les lèvres de nos dirigeants (...)
L’Anses passe au crible l’alimentation des enfants de moins de trois ans
par Fil d’infos et actualité - 29 septembre 2016
L’Agence publie ce jour la première photographie des expositions alimentaires à un très grand nombre de substances des enfants de moins de trois ans. (...)
Tourisme durable : une offre alimentaire locale et de qualité dans les restaurants et les hébergements ?
- 25 septembre 2016
On apprenait ce printemps que le maire de la ville de Florence, Dario Nardella, avait décidé d’imposer 70% de produits locaux (toscans) dans les (...)
Lutter contre l’obésité exige de s’attaquer à l’industrie agro-alimentaire
par Alain Geerts - 23 mai 2016
Ce 23 mai est la journée européenne de lutte contre l’obésité. Localement, c’est à dire en Wallonie, elle touche 16% de la population. L’obésité et le (...)
L’Exposition universelle de Milan ébranlera-t-elle la domination du low-cost alimentaire ?
par Alain Geerts - 1er mai 2015
Ce premier mai s’ouvre, à Milan, l’Exposition universelle dont le thème est Nourrir la Planète, Energie pour la vie. La Belgique y gère un pavillon (...)
19 OGM autorisés : la Commission donne des gages à l’industrie
par Fil d’infos et actualité - 28 avril 2015
Le 24 avril 2015, la Commission européenne a autorisé l’importation de 19 plantes génétiquement modifiées (PGM). Cette décision a été prise suite à (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP