Portail Santé-Environnement
http://www.sante-environnement/Cancers-20-ans-de-suivi-a-Seveso
Notre santé - Cancers - Comprendre
Cancers : 20 ans de suivi à Seveso
par Valérie Xhonneux - 27 avril 2010

Si le caractère cancérigène de la 2,3,7,8 tetrachlorodibenzo-p-dioxine (TCDD) est reconnu par le centre international de recherche sur le cancer (CIRC), le débat scientifique persiste quant au risque qu’il représente réellement pour la population générale. L’étude « Cancer incidence in the population exposed to dioxine after the Seveso accident : twenty years of follow-up » tend à confirmer les dangers de cette molécule.

Le 10 juillet 1976, un nuage contenant de la dioxine (la TCDD) s’échappe d’un réacteur de l’usine chimique Icmesa et se répand sur la plaine de Lombardie, dont fait partie la commune de Seveso. A l’époque, peu de données sont disponibles sur la toxicité de la dioxine. Mais peu de temps après l’accident, les feuilles des arbres jaunissent, les animaux familiers décèdent par dizaine et des cas de chloracné sont observés. Il n’en faut pas plus pour faire basculer Seveso de « catastrophe environnementale » à « la plus grande catastrophe depuis Hiroshima ».

La question qui se pose alors est celle des impacts à moyen et long terme de cette exposition au TCDD. Trois zones furent donc définies, en fonction des teneurs du sol en dioxines, et les populations suivies pendant plus de vingt ans.

L’étude réalisée par l’Université de Milan sur la période 1992-1996 confirme les résultats obtenus précédemment : les populations les plus exposées au moment de l’accident présentent des risques plus importants de développer des tumeurs lymphatiques et hématopoïétiques [1]. Les habitants de la zone A, zone la plus contaminée, présentent également un excès de risque de cancer du sein, résultat qui demande à être analysé plus finement dans le futur.

© nfrPictures - Fotolia.com

notes :

[1Les organes hématopoiétiques sont les organes responsables de la production des éléments cellulaires du sang. Le principal organe hématopoiétique est la moelle osseuse.