Qui sommes-nous? Suivez-nous sur Facebook
Notre environnement - Agents chimiques - Comprendre
Les substances chimiques causes d’obésité et de diabète
par Pierre Titeux - 21 mars 2012

L’augmentation des cas de diabète et d’obésité serait liée aux substances chimiques auxquelles nous sommes quotidiennement exposés. Tel est le constat mis en évidence par un rapport de l’ONG CHEM Trust publié ce mardi et qui confirme les éléments révélés il y a quelques jours par le Réseau Environnement Santé (RES).

Pour Inter-Environnement Wallonie, cette information renforce l’urgence d’une politique de réduction de l’exposition à ces substances.

Après la publication, le 14 mars dernier, du rapport « Evaluation du lien entre environnement chimique, obésité et diabète » réalisé par le RES, c’est aujourd’hui l’ONG britannique CHEM Trust qui sort un « Panorama scientifique des liens entre exposition chimique et risques d’obésité et de diabète » réalisé par les Professeurs Miquel Porta et Duk-Hee Lee. Et les conclusions de ces deux travaux se rejoignent : le manque d’activité physique et un régime alimentaire trop riche ne sont pas les seules explications au développement de l’obésité et du diabète1 ; les preuves scientifiques établissant un lien entre substances chimiques et ces deux maux ont augmenté de manière significative, en particulier au cours des six dernières années.

Des substances comme le DDT, les PCB ou encore le Bisphénol A et les retardateurs de flammes bromés présents dans de nombreux produits de consommation courante sont clairement mises en cause. Or ces mêmes substances ont déjà été incriminées dans la chute de la fertilité masculine et l’augmentation du risque de cancers.

Pour Inter-Environnement Wallonie, ces éléments nouveaux confirment la nécessité et l’urgence de mettre en œuvre sans délai des politiques de prévention efficaces. Comme l’explique le Professeur Porta : « Notre rapport fournit des arguments solides en faveur d’une réduction de l’exposition aux perturbateurs endocriniens, en particulier chez les femmes prévoyant une grossesse, puisque c’est le fœtus en période de développement in utero qui est le plus à risque ».

IEW réclame l’interdiction des produits chimiques mis en cause et une meilleure information de la population. Le Parlement européen rappelait d’ailleurs dans une résolution adoptée le 14 mars sur l’épidémie de diabète l’importance d’intégrer « la prévention dans les politiques environnementales, alimentaires et de consommation ».

Il importe d’autant plus d’agir que, par-delà leur impact sur le bien-être de la population, les maladies évoquées pèsent lourdement sur les finances publiques.

Dépliant de CHEM Trust et HEAL « Les substances chimiques : le chaînon manquant dans l’épidémie d’obésité et de diabète » et résumé du rapport de CHEM Trust disponibles en français sur www.projetnesting.fr, [http://reseau-environnement-sante.fr/ et www.iew.be

Crédit photographique : © bacalao - Fotolia.com

Voir aussi :
REACH : la mise en œuvre décevante d’un règlement exemplaire
par Valérie Xhonneux - 8 juin 2017
Dix ans après son entrée en vigueur, la réglementation REACH a montré un potentiel d’impact élevé, mais qui se concrétise encore insuffisamment dans la (...)
MENACE SUR LE CERVEAU – Agir pour protéger les enfants des produits chimiques qui menacent le développement cérébral
par Valérie Xhonneux - 7 mars 2017
CHEM Trust publie aujourd’hui un rapport qui montre comment les produits chimiques présents dans l’alimentation et les produits de consommation (...)
Perturbateurs endocriniens : nouvel échec de Bruxelles
par Fil d’infos et actualité - 1er mars 2017
La Commission européenne renonce, pour la troisième fois, à soumettre au vote son projet de réglementation de ces produits chimiques dangereux (...)
Pollution de l’air : au-delà de la météo, agir enfin sur les causes !
par Céline Tellier - 8 décembre 2016
La Belgique subit depuis ce mardi un pic de pollution sur l’ensemble de son territoire. Inter-Environnement Wallonie tient à rappeler qu’au-delà (...)
Duel de réputation : Bayer / Monsanto
par Alain Geerts - 6 octobre 2016
« La fusion entre la firme allemande Bayer, celle qui a inventé l’aspirine, et l’américain Monsanto étonne. Si Bayer a bonne réputation, celle de (...)
Soirées : « Agir pour la santé dans l’environnement »
par Valérie Xhonneux - 4 octobre 2016
Notre santé et celle de l’environnement sont intimement liées. Nos conditions et modes de vie ont un impact sur notre environnement (pollution de (...)
Participez d’ici le 28 juillet à l’enquête publique sur les perturbateurs endocriniens
par Valérie Xhonneux - 18 juillet 2016
Le 15 juin, la Commission Européenne a présenté sa proposition de critères d’identification des perturbateurs endocriniens. Adoptés tels quels, ils ne (...)
Glyphosate : le principe de précaution jeté aux orties
par Valérie Xhonneux - 1er juillet 2016
La Commission a annoncé ce 28 juin qu’elle prolongeait pour 18 mois l’autorisation de mise sur le marché du glyphosate. Si la déception est de mise (...)
Le Ministre Borsus entendra-t-il ses parlementaires : la Belgique ne doit plus autoriser le glyphosate !
par Valérie Xhonneux - 27 juin 2016
Depuis plusieurs mois, la saga autour du glyphosate fait rage, et nous avons pu observer les passes d’armes entre les autorités européenne, fédérale (...)
Perturbateurs endocriniens : les ministres DOIVENT, ce vendredi, obliger la Commission à se conformer à la décision de la Cour de Justice !
par Valérie Xhonneux - 4 mars 2016
Ce vendredi 4 mars a lieu le Conseil des ministres de l’environnement européen. Son agenda prévoit un point de discussion sur les critères (...)
 
fontsizeup fontsizedown
Participez au portail !
Actions
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP